ACCUEIL >>> BROADCAST >>> Journée Mondiale de la Radio

Journée Mondiale de la Radio

Journée Mondiale de la Radio 2017

13 FÉVRIER DE CHAQUE ANNÉE est la journée Mondiale de la Radio !

journée mondiale de la radio


logo journée mondiale de la radio 2017La radio, c’est VOUS !

L’UNESCO invite toutes les stations de radio et autres organisations de médias à se joindre pour la Journée Mondiale de la Radio 2017, l’occasion de célébrer la radio et son impact sur notre vie !

La radio reste le moyen le plus dynamique, le plus réactif et le plus attractif qui existe, s’adaptant aux changements du XXIe siècle et offrant de nouvelles façons d’interagir et de participer. Là où les réseaux sociaux et la fragmentation du public peuvent nous restreindre à des « cocons médiatiques » où tous partagent les mêmes idées, la radio est particulièrement apte à rassembler les communautés et stimuler un dialogue positif pour le changement. En écoutant ses publics et en répondant à leurs besoins, la radio offre une diversité de points de vue et de voix nécessaires pour relever les défis auxquels nous sommes tous confrontés.

La radio nous informe et nous transforme, par le divertissement, l’information et la participation du public. Avoir une radio signifie que vous n’êtes jamais seul – vous trouverez toujours un ami dans la radio.

 


Thème pour 2017

Au fil des ans, nous avons abordé divers thèmes tels que l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes, la jeunesse, et la radio en situation d’urgence et de catastrophe. Il est maintenant temps de réunir toutes ces problématiques en 2017 sous le thème de la participation publique avec le slogan “La radio, c’est vous !

Cette année, l’UNESCO encourage les stations de radio du monde entier, que vous soyez une radio communautaire, privée ou publique, à développer les outils qui feront de vous les meilleures stations de radio possible. Et cela suppose d’être en dialogue continu avec le secteur, son public et vos auditeurs en général. Nous voulons aussi que les stations de radio disposent des conditions nécessaires à la création d’une programmation exceptionnelle – en plus du divertissement et de l’information – nous devons trouver des moyens créatifs de promouvoir la liberté d’expression et de traiter des questions clés d’aujourd’hui, à la fois dans les communautés locales et dans le monde entier.

LIEN VERS LE SITE OFFICIEL


 logo unescoLa Conférence générale de l’UNESCO, lors de sa 36ème session, proclame la Journée Mondiale de la Radio le 13 février.

Le 13 février est la Journée Mondiale de la Radio, une date pour célébrer la radio en tant que médium.

Développer la coopération internationale entre radiodiffuseurs, encourager les principaux réseaux ainsi que les radios communautaires à promouvoir l’accès à l’information, la liberté d’expression et l’égalité des genres sur les ondes.

Le Conseil exécutif de l’UNESCO a recommandé à la Conférence générale de proclamer la Journée Mondiale de la Radio, en s’appuyant sur une étude de faisabilité réalisée par l’UNESCO suite à une proposition de l’Espagne.

Moyen de communication

La radio est un moyen de communication à faible coût, particulièrement adapté pour toucher les communautés isolées et les personnes vulnérables (les analphabètes, les handicapés, les femmes, les jeunes, les pauvres), et qui donne à tous, quelque soit le niveau d’instruction, la possibilité de participer au débat public. La radio joue aussi un rôle central dans les systèmes de communication d’urgence et l’organisation des secours après une catastrophe. A l’heure de la convergence des médias, les services radiophoniques évoluent et adoptent de nouvelles formes avec les technologies numériques (haut débit, portables, tablettes). Pourtant, il semblerait que près d’un milliard de personnes n’aient toujours pas accès à la radio.

L’UNESCO a entrepris en juin 2011 un vaste processus de consultation auprès de toutes les parties prenantes :

Associations de radiodiffusion ; radios publiques, privées, communautaires et internationales ; institutions, fonds et programmes des Nations Unies ; ONG ; universités ; fondations et agences de développement bilatérales ; ainsi que les commissions nationales et les délégations permanentes auprès de l’UNESCO.

Il est ressorti de cette consultation que 91 % des réponses étaient favorables au projet.

L’Académie espagnole de la radio, à l’origine de la proposition, a reçu 46 lettres de soutien de différentes organisations dont :

Une étude de faisabilité (fichier pdf) contient les détails du processus de consultation.

Choix de la date

La date du 13 février, jour de la création de la Radio des Nations Unies en 1946, a été proposée par la Directrice générale de l’UNESCO.

Les objectifs de la Journée mondiale de la radio seront les suivants :

  • sensibiliser le grand public et les médias à la valeur de la radio.
  • encourager les décideurs à développer l’accès à l’information par le biais de la radio.
  • renforcer la mise en réseau et la coopération internationale entre radiodiffuseurs.

Les parties prenantes consultées ont également fait des propositions concernant le programme de la célébration

Une large utilisation des médias sociaux, le choix d’un thème chaque année et un site web dédié permettent:

  • la participation virtuelle.
  • la diffusion d’émissions spéciales à la radio.
  • l’échange de programmes.
  • l’organisation d’un festival avec les partenaires clés, etc…

Le 14 janvier 2013, l’Assemblée générale des Nations Unies a formellement adopté la proclamation de la Journée Mondiale de la Radio de l’UNESCO.

Lors de sa 67e session, l’Assemblée générale des Nations Unies a entériné la résolution prise lors de la 36e session de la Conférence générale de l’UNESCO proclamant le 13 février, date de création de la radio des Nations Unies en 1946, Journée Mondiale de la Radio.

Les fréquences radios doivent être protégées. L’accessibilité immédiate aux fréquences radio prédéfinies est essentielle pour sauver des vies

Messages clés à explorer pendant et autour de la Journée Mondiale de la Radio (13 février 2016) :

  1. Les fréquences radio et leur accessibilité durant les situations d’urgence et de catastrophes doivent être sécurisées et assurées. Le blocage de ces fréquences essentielles peut mettre en danger des vies et venir empêcher la diffusion d’informations vitales.
  2. Les fréquences dédiées à la diffusion radio en situation d’urgence doivent demeurer libres et accessibles.
  3. Les fréquences de diffusion radio peuvent également être vulnérables en situation d’urgence. Les États devraient avoir des programmes de protection des fréquences radio prêts à être mis en place durant des situations d’urgences.

 


Top